WWW.DISSERS.RU

    !


Pages:     | 1 |   ...   | 3 | 4 || 6 | 7 |   ...   | 11 |

Cette gamine de huit ans avait la charge de deux mioches, des mmes de 3 et de 5 ans; elle devait veiller toute la journe. 9. Javais une clef du parc, je men servis pour ouvrir la porte et je la jetai aussitt par-dessus la muraille. 10. Ce savant a rsoudre des problmes importants; lavenir dune vie humaine en dpend. 11. Voici ce fameux navire; vous avez assist son lancement. 12.

Cherchez dans le dictionnaire ce mot, je vois que vous ntes pas sr de sa signification. 13. On parle beaucoup de ce remde; on nest pas daccord sur son efficacit. 14. Voici un fait important; je conclus de ce fait que vous avez raison.

15. Le cerisier tire son nom de la ville de Crasonte; il a t import de cette ville en Europe par les anciens. 16. Suivons cette route; lextrmit de cette route se trouve un petit hameau; mon ancien instituteur y habite. 17. Trois ou quatre fois par jour Marie leur apportait un seau deau; ils le cachaient sous les branches. 18. Tolsto a t trs svre plus tard pour ses premiers rcits; il a d cependant une partie de sa popularit ces rcits.

Ex. Traduisez en franais ce qui suit.

, * ;

* ;

* ;

* ;

* ;

* , , .

Ex. Traduisez en franais les phrases qui suivent.

l. , . 2. , , . . , , . 4. , . 5. , , . 6. , , . 7. , , , . 8. , . 9. , . 10. , , .

Propositions subordonnes circonstancielles Les circonstances dans lesquelles seffectue laction sont souvent exprimes laide des subordonnes circonstancielles. Daprs les rapports exprims, on distingue les subordonnes circonstancielles de lieu, de temps, de cause, de consquence, de but, de manire, de comparaison, de condition, de concession.

Les conjonctions de subordination et les locutions conjoncitives, ainsi que les conjonctions de coordination, servent exprimer les liens syntaxiques entre les propositions. Mais en mme temps elles contribuent exprimer plus nettement les rapports de sens qui unissent les propositions. Aussi le choix des conjonctions nest-il pas arbitraire. Le sens de la conjonction doit correspondre exactement au rapport de sens existant entre les propositions quelle runit.

Certaines conjonctions peuvent exprimer diffrents rapports. Ainsi la conjonction de subordination comme peut introduire une subordonne de cause, de temps, de manire et de comparaison. De sorte que peut galement introduire diffrentes espces de subordonnes.

Subordonne circonstancielle de lieu (locative) La subordonne circonstancielle de lieu se rapporte au prdicat ou un terme secondaire de la proposition principale exprim par un verbe. Elle est introduite par ladverbe relatif (seul ou prcd des prpositions de, par, jusque; do, par o, jusquo ou de ladverbe l; l o). Elles ne sont pas dun emploi frquent.

Elles rpondent aux questions: o, do, par o, jusquo Il ta dit de lattendre o ctait convenu. Ils staient laisss tomber o ils taient.

(Hugo) Il ne faut pas confondre les subordonnes circonstancielles de lieu avec les subordonnes relatives et les subordonnes compltives. Les subordonnes relatives se rapportent aux noms et rpondent la question quel C est une rue o il passe beaucoup de monde.

Les subordonnes compltives se rapportent au verbe, mais contiennent une question indirecte, et rpondent la question quoi Dis-moi o tu niches, gamin (Hugo) La subordonne locative peut prcder la principale ou la suivre.

O trnait hier la tristesse vraie et la gait fausse, rgne aujourdhui le tapage et labandon (Valls) Ils continurent marcher au bord extrme de la plage, l o mourait la lchure obstine des vagues.

(Troyat) Ex. Traduisez en russe les phrases suivantes et trouvez les propositions subordonnes locatives, relatives et compltives.

1. Il voudrait savoir o il avait egarr ses lunettes. 2. Les jours o jappris le connatre ne seffaceront point de mes penses (Rolland). 3. Dans ce pays on a port les sciences au plus haut point o elles puissent parvenir chez les hommes (Voltaire). 4. O ne souffle aucun vent, o ne coule aucune eau neuve, la vie steint (Ikor). 5. Personne ne savait jusquo ses ambitions pouvaient le mener. 6. Mais l o les uns voyaient labstraction, dautres voyaient la vrit (Camus). 7. Je ne savais plus o diriger mes pas. 8. Elle se trouvera a lheure fixe l o deux chemins se croisent. 9. Demande-lui par o il a pass pour arriver jusquici. 10. Lhiver o il fit si froid on navait plus de bois pour chauffer le pole. 11. O se trouvait hier un petit village, calme et souriant, il ny avait aujourdhui que des ruines. 12. Je marrtai un moment pour minformer do venait le tumulte. 13. Un homme de forte carrure, sest lev de table, o il tait en train dcrire, et sest avanc la main tendue (Laffitte). 14. Tu vois jusquo va ma franchise.

Subordonne circonstancielle de temps (temporelle) Les conjonctions qui introduisent les subordonnes de temps peuvent tre groupes, selon le rapport de temps quelles expriment, en 3 groupes:

Conjonctions Conjonctions Conjonctions introduisant des actions introduisant des actions introduisant des actions simultanes laction de antrieures laction de postrieures laction la principale la principale de la principale quand quand avant que lorsque lorsque jusq ce que pendant que ds que en attendant que tandis que aussitt que sans attendre que alors que sitt que comme depuis que au moment o peineque tant que pas plus tt que aussi longtemps que mesure que au fur et mesure que chaque fois que en mme temps que Subordonnes temporelles marquant la simultanit Le mode dans la phrase de cette espce est lindicatif, ou, quand on veut exprimer un fait ventuel, le conditionnel. Gnralement il y a un quilibre entre les deux actions, et les verbes sont au mme temps (prsent-prsent, imparfaitimparfait, pass simple-pass simple, futur simple-futur simple), ou bien,si la phrase se rapporte au pass, au cours dune action qui dure (imparfait) une autre intervient (pass simple ou pass compos).

La conjonction pendant que runit deux actions simultanes, mais dont la dure nest pas ncessairement la mme:

Vous vous reposerez pendant que je lirai.

Tant que, aussi longtemps que introduisent deux actions simultanes qui durent le mme laps de temps:

Tant que la guerre a dur, elle a travaill lhpital.

Comme introduit toujours une action qui dure au monent o une autre action momentane intervient:

Comme le frre et la sur allaient se lever de table, on frappa.

A mesure que et au fur et mesure que expriment la fois lide de dure et de progression:

A mesure quil sloignait, les plaintes de 1enfant lui semblaient diminuer.

(Martin du Gard) Un bourdonnement sourd grandit au fur et mesure quon savance.

(Laffitte) Tandis que, alors que expriment souvent la fois lide de temps et dopposition. Lide de lopposition ressort du contexte. Alors que semploie plus frquemment dans la langue livresque.

Tandis quil travaille, vous restez les mains dans les poches.

Alors que le prix de toutes choses montait irrsistiblement, on navait jamais tant gaspill dargent.

(Camus) Au moment o permet de souligner nettement la simultanit des actions:

La vieille femme a tout dun coup froid, au moment o leau lui entre dans le cou par 1chancrure de son caraco.

(Cogniot) Chaque fois que fait ressortir lide de rptition:

Et dans le train de retour, ils clataient de rire chaque fois quils se regardaient.

(Rolland) Ex. Relevez dans les phrases suivantes les propositions temporelles. Notez les conjonctions et les locutions conjonctives qui marquent la simultanit de laction principale et de laction subordonne. Caractrisez les deux actions du point de vue de temps et de laspect.

1. Il fallait passer par le cimetire, je le traversai gaillardement car, tant que je me sentais en plein air, je neus jamais de frayeurs nocturnes (Rousseau). 2. A mesure que les sangliers avanaient, je voyais la crosse de son fusil, peu peu, implacablement, se rapprocher de son paule (Benoit). 3. Alors quil ateignait le milieu du pont, il eut la sensation que qeulquun le suivait et se retourna vivement (Simenon). 4. La vivandire stait avance et au moment o le sergent allait crier: Feu! cette femme cria: Halte! Ne tirez pas, camarades! (Hugo).

5. Lorsquil faisait noir, que les chiens de la ferme voisine commenaient hurler et que le carreau de notre petite cuisine silluminait, je rentrais enfin (Alain-Fournier). 6. Sa femme ne fut pas surprise. Depuis quatre ans quil tait parti, chaque fois que lon avait frapp la porte, elle navait pu sempcher de penser: Cest peut-tre lui qui revient (Philippe). 7. Crainquebille prononait ces paroles tonnes, quand la madame Bayard, la cordonnire vint lui, les quatorze sous la main (France).

Ex. Construisez des phrases comportant une subordonne de temps introduite par des locutions conjonctives alors que, tandis que, tant que, mesure que, chaque fois que, en mme temps que, au moment o.

Ex. Traduisez en franais ce qui suit en employant de diffrentes conjoctions et locutions conjonctives qui marquent la simultanit.

1. , , - . 2. , , , . 3. , , . 4. , , . 5. , , . 6. , , . 7. , , . 8. , .

Subordonnes temporelles marquant lantriorit Le mode employ dans ces propositions est lindicatif (ou le conditionnel).

Le verbe de la subordonne devant marquer lantriorit de laction, il se met gnralement un des temps propres exprimer ce rapport, cest--dire: au pass compos, si la principale est au prsent, au pass compos ou au pass surcompos, si la principale est au pass compos; au pass antrieur, si la principale est au pass simple; au plus-que-parfait, si la principale est limparfait; au futur antrieur, si la principale est au futur.

Les conjonctions aussitt que, ds que, sitt que accusent lantriorit immdiate des actions quelles introduisent:

Aussitt que (sitt que, ds que) jaurai fini, je vous dirai tout.

Ds quil eut retir son bras, elle revint achever le th, puis sloigna de nouveau.

(Martin du Gard) Lantriorit immdiate peut tre exprime galement par la locution conjonctive peine que, qui prcde la principale, le verbe de cette subordonne se met ordinairement la forme interrogative (inversion du pronom personnel):

Mais peine eut-il fini, que la peur le reprit.

(Rolland) Depuis que introduit une action antrieure, dont elle souligne le commencement et les consquences, car la deuxime action nest pas acheve et continue encore:

Depuis quelle est arrive Moscou, elle ne fait que courir les thtres.

Depuis que le docteur avait pris la direction dun hpital, elle dcouvrait sans cesse des raisons de voyager.

(Maurois) Aprs que introduit une action antrieure, dont on souligne lachvement:

Aprs que tout fut dcid, on se spara.

Dix minutes aprs quon eut tourn la manette du chauffage, il fit trop chaud (Simenon) Ex. Dans les phrases qui suivent relevez les conjonctions et les locutions conjonctives qui marquent lantriorit de laction subordonne par rapport la principale. Caractrisez laction de la subordonne du point de vue de temps et de laspect.

1. Ds que lempereur de la Chine eut appris que la princesse de Babylon tait une porte de la ville, il lui dpcha quatre mille mandarins en robe de crmonie (Voltaire). 2. Puis, elle revenait sa place silencieusement aussitt quelle lui avait rendu la prcieuse clef (Balzac). 3. Ds quil entendait le pas de sa mre dans le couloir, Etienne rectifiait sa position, prenait un bouquin, feignait de lire. Quand elle tait partie, il se recouchait, fermait les yeux (Troyat). 4. A peine eus-je fait une centaine de pas que la gorge slargissant tout coup me montra une espce de cirque naturel (Mrime).

Ex. Traduisez les phrases ci-dessous en franais.

1. , , . 2. , . 3. , . 4. , , .

5. , . 6. , . 7. , , . 8. , . 9. , .

Subordonnes marquant la postriorit du temps Le mode dans les subordornnes temporelles de cette espce est le subjonctif. La conjonction avant que introduit une action momentane, qui sacomplira aprs que celle de la principale aura pris fin. Il peut y avoir un intervalle de temps entre les deux actions. Aprs avant que le verbe peut tre parfois accompagn du ne expltif. Aprs une principale ngative, avant que peut tre remplac par que suivi du ne expltif et dun verbe au subjonctif.

Allez le voir avant quil ne parte.

Quelques minutes scoulrent avant que Marc ne la rejoignt.

(Rolland) Je ne te lche pas que tu ne maies pardonn.

(Mrime) Jusqu ce que introduit une action qui commence au moment o finit celle de la principale. La fin de laction de la principale concide avec le commencement de laction de la subordonne. Il ny a pas dintervalle de temps entre les deux actions. On nemploie jamais le ne expltif aprs jusqu ce que. Il ne faut pas confondre jusqu ce que avec tant que qui se traduit en russe de la mme manire, mais marque la dure, le droulement parallle des deux actions, tant le synonyme de aussi longtemps que.

Reste ici jusqu ce quon vienne te chercher.

Je travaillerai, jusqu ce que jaie tout fini.

Se penchant vers son sac, elle fit mine dy fouiller jusqu ce que Jrme et quitt la chambre.

(Martin du Gard) Ex. Dans les phrases qui suivent relevez les locutions conjonctives qui marquent la postriorit de laction subordonne par rapport la principale. Expliquez lemploi du mode et du temps dans la subordonne.

Pages:     | 1 |   ...   | 3 | 4 || 6 | 7 |   ...   | 11 |






















2011 www.dissers.ru -

, .
, , , , 1-2 .